Quel type de volet choisir ?

Un volet adapté à chaque projet

volets roulants

Les volets sont des éléments essentiels d’un logement, mais ils sont souvent négligés. Pourtant, ces installations en bois, en aluminium ou en PVC apportent beaucoup de style à votre habitation. Elles permettent également d’obscurcir une pièce en jouant avec la lumière, de protéger votre vie privée des regards indiscrets ou encore de renforcer l’isolation
 

Si vous souhaitez construire un bien ou rénover votre logement, ne les oubliez donc pas. Toutefois, le choix entre les différents modèles, systèmes d’installation et d’ouverture est parfois cornélien. Pas de panique, on vous dit tout ! Après votre lecture, vous pourrez déterminer le type de volet idéal pour votre projet.
 

Quel modèle choisir ?

Avant d’installer des volets ou de remplacer les anciens, il vous faudra déterminer le modèle parmi les quatre disponibles sur le marché : les volets battants, coulissants, pliants ou roulants. Chacun a ses avantages et ses inconvénients et s’adapte plus ou moins bien à vos besoins.
 

1) Le volet battant

Indémodable, le volet battant s’adapte à toutes les ouvertures et à tous les types de fenêtres (descente de toit, soubassement, gouttière…). Il est constitué de deux battants qui se replient sur eux-mêmes pour se fermer.

Le modèle dit « à la française » empêche l’air de s’infiltrer et occulte totalement la lumière. Il est difficile à forcer et offre donc un haut niveau de sécurité. Avec ce type d’installation, l’isolation à la fois thermique et acoustique est également garantie. De son côté, le volet battant ajouré ou persienne laisse passer l’air et les apports lumineux grâce à ses lames espacées.
 

2) Le volet coulissant

Design et moderne, le volet coulissant glisse horizontalement le long du mur grâce à un rail de guidage. Il est idéal pour les baies vitrées ou les autres grandes surfaces.

Ce modèle offre la possibilité d’occulter totalement ou partiellement la lumière. Il est également facilement maniable et peut être doté d’un système de motorisation. Entièrement personnalisable, une installation spécifique réalisée par un installateur de volets professionnel est toutefois indispensable.
 

3) Le volet pliant

De moins en moins utilisé, le volet pliant est composé de lames reliées entre elles par des charnières. Ces tiges en aluminium, en bois ou en PVC se superposent pour former des vantaux visibles une fois le volet fermé. À l’ouverture, elles se replient sur elles-mêmes comme un accordéon. Ce modèle reste cependant utile pour répondre à certains besoins : fenêtres trop petites ou rapprochées, ouverture gênée par une gouttière ou une rambarde.

Il est plus discret et laisse surtout l’air circuler même fermé. Toutefois, il est peu sécurisant, car les éventuels cambrioleurs pourront le crocheter facilement. Il est donc recommandé de placer des volets pliants uniquement en hauteur ou sur des fenêtres hors d’accès.
 

4) Le volet roulant

Optimal en matière de sécurité et d’isolation, le volet roulant se déploie le long de la fenêtre et se replie sur un axe rotatif. Il est composé de deux parties : les lames formant le panneau et le coffre dans lequel elles viennent s’enrouler.

Ce modèle est fortement plébiscité depuis quelques années. En effet, il est facile à entretenir, mais surtout doté d’un système de motorisation dans la majorité des cas. Il est également possible de le programmer pour que vos volets s’ouvrent ou se ferment à une heure précise de la journée ou de la nuit.
 

Vers quel système d’installation se tourner ?

Contrairement aux trois premiers, les volets roulants se déclinent encore en différents types : les volets encastrés, monobloc ou à caisson. Ces systèmes d’installation permettent de s’adapter parfaitement à votre façade. Mais lequel choisir ?

Les volets encastrés

Ici, la partie enroulable est intégrée à la maçonnerie. Le caisson est alors invisible de l’extérieur. Le volet encastré ou intérieur est donc idéal pour les nouvelles constructions. Il est toutefois nécessaire d’avoir un espace suffisant au-dessus de la fenêtre pour y loger le coffre.

Ce système est très esthétique et n’entraîne aucune perte de lumière. Il est également très sécurisant, car son mécanisme est inaccessible. Cependant, il vous faudra isoler le caisson à l’aide de panneaux ou de laine minérale pour éviter les déperditions de chaleur.
 

Les volets monobloc

Dans ce cas, le caisson est déjà intégré au-dessus de la nouvelle vitre. Il s’agit donc d’un produit prêt à l’emploi à faire placer par un installateur professionnel. Le volet monobloc ou bloc-baie est recommandé pour les habitations avec peu d’espace au-dessus du châssis ainsi que pour les grandes rénovations.

Il est entièrement personnalisable en termes de couleurs et de matériaux. L’isolation fait également partie de ses points forts. En effet, il est parfaitement étanche à l’air, à l’eau et au vent. Vous évitez ainsi la présence de ponts thermiques et réalisez de grandes économies d’énergie.
 

Les volets à caisson

Aussi appelée “volet extérieur”, cette installation consiste à placer le coffre contre la façade ou directement dans le jour de la fenêtre. Le volet à caisson est parfait pour les rénovations, car il demande peu de travaux. Il est donc facile et rapide à installer.

Placé à l’extérieur de votre habitation, il ne nécessite aucun perçage à l’intérieur de votre logement. Il n’y aura donc aucune perte de chaleur. Vous pourrez également réaliser des économies d’énergie grâce à des panneaux solaires intégrés. Bien que le caisson soit visible, il existe différents modèles afin qu’il s’adapte parfaitement à l’esthétique de votre façade.
 

Et pour l’ouverture ?

Si vous préférez l’option classique, tournez-vous vers l’ouverture manuelle. Sangle, manivelle ou tige seront alors vos meilleurs alliés. Ce système présente l’avantage d’être moins onéreux, facile à poser ou à remplacer et surtout sans risque de panne. Toutefois, il a tendance à s’abîmer avec le temps et reste contraignant. Il vous faudra faire tout le tour de votre logement pour fermer ou ouvrir un à un chaque volet.

Désormais, vous pouvez également opter pour l’ouverture motorisée pour tous les types de volets sauf les pliants. Fini les douleurs au dos et aux bras, il vous suffit d’appuyer sur un bouton et le tour est joué. Vos volets électriques sont donc commandés à l’aide d’un émetteur mural, d’une télécommande ou même de votre Smartphone. Cette solution est moins fatigante, mais également plus sûre en termes d’accidents domestiques et de tentatives d’effraction. En effet, les modèles motorisés sont dotés d’un système de blocage automatique en cas d’intrusion ou de détection d’obstacles.
 

Faites appel à un installateur de volets professionnel

Vous êtes maintenant incollable sur les différents types de volets. Toutefois, nous vous recommandons de faire appel à un menuisier qualifié pour vos volets. En effet, il pourra vous donner des conseils supplémentaires et trouver le modèle qui correspond le mieux à vos besoins. Il pourra également vous aiguiller en ce qui concerne le choix des matériaux et des couleurs.

Grâce à ses compétences techniques, votre volet sera donc installé correctement. Vous pourrez en profiter pendant longtemps et éviter les problèmes de fonctionnement. Pour les modèles motorisés, il sera parfois nécessaire de contacter un électricien professionnel pour s’assurer que les raccordements soient réalisés dans les règles de l’art.